Le Sabbat

img-thing.jpg

La secte du Sabbat

Il s’agit d’une secte monstrueuse aux yeux des autres, qui semble avoir abandonnée toute humanité et dont les membres semblent se délecter de leur condition de Damné. Les membres du Sabbat ne sont pas des partisans de la Mascarade, et c’est même plutôt le contraire. Ils refusent de se coucher comme des chiens battus faces aux humains, d’être des pions des anciens ou de s’apparenter aux vampires incapables d’accepter leur nature. La perversité et la brutalité sont les armes du Sabbat, et la secte les utilise avec une efficacité impitoyable. Ils sont donc les ennemis naturels de la Camarilla.
Le Sabbat revendique la liberté, la loyauté et la communauté. Ils se considèrent supérieurs aux humains et donc ils sont libres de faire ce qu’ils veulent. Ils doivent cependant être fidèles au Sabbat pour ne pas être menacés par la machination des anciens. De plus, ils s’opposent à une non-vie de solitude, isolée et secrète, et voyagent la plupart du temps en meutes sauvages et nomades.
Le Sabbat reconnait l’existence des Antédiluviens, mais refuse d’être placé sous leur coupe. Le Sabbat se bat pour contrer la Géhenne, ou au moins lui survivre. Il pense que les Antédiluviens dirigent les ficelles du monde entier. Il considère la Camarilla comme l’un de leurs instruments.
Afin de gérer l’idéologie de la secte, et les droits et devoirs de chacun, le Code de Milan a été promulgué.

Mexico, Détroit, Miami et Montréal sont sous la coupe du Sabbat.
New York, Washington, Chicago, Buffalo et Atlanta sont en proies au Sabbat et à la Camarilla.

Les Auctoritas et Ignobilis Ritae

Les nouveaux nés au cœur du Sabbat sont enterrés sous terre afin de symboliser une renaissance au sein des vampires. Le rite consiste à se frayer un chemin hors de la tombe après avoir eu le crâne ouvert à coup de pelle (pour retirer toute humanité du jeune). S’ils sortent, ils sont alors prêts à rejoindre leurs frères du Sabbat en tant que monstres plutôt qu’en tant que faible bétail.
Le Sabbat a beaucoup d’autres rituels et pratiques, en général déformation d’institutions mortelles. Par exemple, celle qui a libéré les premiers nouveaux nés de l’emprise de leurs sires, la Vaulderie est une caricature de l’Eucharistie de l’Église catholique, durant laquelle les vampires présents mélangent leur sang dans un calice qu’ils boivent à tour de rôle pour renforcer leur loyauté les uns envers les autres et briser leurs liens de sang envers leurs sires.
Les autres rituels sont souvent basés sur la guerre, le feu, la violence, le sang, et ils peuvent prendre la forme de danses, tortures, meurtres cérémoniels ou autres pratiques délirantes. Le but de tous ces rituels est de créer un lien de solidarité entre tous les membres d’une meute qui sont en proie à la trahison et la méfiance.

Membres

Le Sabbat est composé par tout membre acceptant ses idéaux, mais il a principalement été fondé par deux clans entiers qui se sont révoltés les premiers contre leurs anciens :
Tzimisce, Lasombra.
Il s’agit là des deux clans les plus répandus, les autres membres étant surtout de nombreuses lignées. Les deux clans créateurs auraient effectué la diablerie sur leur créateur, les autres lignées les ayant suivis espérant un jour pouvoir faire de même.
Les membres des autres clans faisant partie du Sabbat à l’exception des Lasombras ou des Tzimisces se proclament ironiquement ‘antitribus’ de leur clan d’origine.
Certains membres du Sabbat s’adonnent ouvertement au satanisme, au paganisme ou à d’autres cultes déviants dans le but de rejeter les convenances de leur clan de naissance.
D’autres membres :
Antitribu Assamite, Antitribu Brujah, Antitribu Gangrel, Antitribu Malkavian, Antitribu Nosferatu, Antitribu Ravnos, Antitribu Tremere, Antitribu Toreador, Antitribu Ventrue, Serpents de la lumière.

La Hiérarchie

Les sous sectes du Sabbat

Code de Milan

Le Sabbat

Havana By Night Sir_Das Sir_Das